Utiliser des robots : pour quels apprentissages ?

Entrons dans les activités robotiques par les sciences et les mathématiques.
L’enseignant(e) guide l’expérimentation scientifique d’un robot.


Cet objet physique programmable est à la fois support et moyen d’expression tangible de la pensée logico-mathématique des élèves.
Ils développent leurs compétences de raisonnement logique, de résolution de problèmes et mobilisent le langage oral et écrit.
Ils explorent le monde des objets, questionnent l’espace et le temps, « exploitent les moyens informatiques en pratiquant le travail collaboratif »*

« D’abord, ces dispositifs technologiques grâce à leurs fonctionnalités de rétroaction immédiate offrent la possibilité de travailler de manière concrète sur des concepts abstraits. […]

Les différentes recherches montrent des gains d’apprentissage à plusieurs niveaux : usage des symboles, mouvement dans l’espace, développement de la compétence à se situer dans l’espace en utilisant leur corps en tant que système de référence, représentation des trajets, usage d’objets réels. »

Anastasia Misirli, Vasilis Komis, « Construire les notions de l’orientation et de la direction à l’aide de jouets programmables » (pp. 18-19), extrait de L’école primaire et les technologies informatisées: Des enseignants face aux TICE, François Villemonteix, Georges-Louis Baron, Jacques Béziat, Presses Universitaires du Septentrion, 8 août 2017.

Quelques activités testées et approuvées dans des classes parisiennes, déclinables de la maternelle au CM2, gagneront à être instrumentées de robots en fonction du niveau des élèves :
– programmation de déplacements vécus en salle de motricité puis transposés à l’écrit en un codage symbolisé (en lien avec le jeu du robot)
– programmation de déplacements en prolongement du jeu du lutin.
– observation de déplacements programmés par l’enseignant : les élèves verbalisent le déplacement puis le codent en langage propre au robot utilisé
– « décoder » des lignes de code pour anticiper le déplacement correspondant : tracer au sol le déplacement prévu, le schématiser/représenter à l’échelle …

* Programme d’enseignement du cycle de consolidation (cycle 3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.